HaTachana : une gare transformée en destination branchée

with Aucun commentaire

L’ancienne gare ferroviaire qui était située dans le quartier Manshiya (aujourd’hui disparu) présente un intérêt vaguement historique car c’est l’ancienne gare du chemin de fer qui reliait autrefois Jaffa à Jérusalem. Son destin fût néanmoins assez bref puisque la ligne a été inaugurée en 1892 pour être fermée en 1948 (environ 60 ans).

Mais alors que la ligne peine à être rentable pour son exploitant, en 1914, c'est la douche froide pour ce dernier. Au début de la Première guerre mondiale, les Turcs décident d'arrêter l'exploitation et de confisquer la concession à la compagne française. Une partie des voies ferrées sera même démantelée et réaffectée à la construction de la ligne de chemin de fer vers Beer Sheva.

La fin de la guerre marque la disparition de l'empire ottoman et le début du mandat britannique sur la Palestine. Le train peut repartir et la ligne sera désormais exploitée par la société des chemins de fer de Palestine (Palestine Railways) qui indemnisera la compagnie française à hauteur de 565.000 livres sterling (beaucoup moins que les 1.500.000 francs français qu'elle escomptait).

Abandon définitif de la ligne en 1948

Le sabotage par les organisations clandestines sionistes entraîne l’arrêt de la ligne en 1946. Après l’indépendance de l'Etat d'Israël, la gare est définitivement fermée par les autorités israéliennes et la zone devient une zone militaire.

Ce n’est qu’au début des années 2000 que d’importants travaux de réhabilitation du site seront entrepris afin de mettre en valeur le site. L'ancienne gare et le bâtiment de l'usine adjacente ont été restaurés et transformés en magasins et restaurants tandis que la zone environnante et les « quais » sont devenus une place ouverte. Pour rappeler aux visiteurs le passé de la gare, un ancien wagon de chemin de fer se dresse à l'entrée du complexe.

Les points d'intérêts

Il est recommandé de visiter HaTachana tous les jeudis soirs pour l'événement "Unique" (Single), de 19h à minuit où les designers et les artistes locaux se réunissent pour un marché en plein air, accompagné d'un DJ en direct. Cet événement est suivi le lendemain par le marché Orbanic (bio urbain), ouvert le vendredi et le samedi.