Tel-Aviv – Les mauvais plans

with Aucun commentaire

Les plages de Tel-Aviv

Tel-Aviv est d'abord et avant tout connue pour ses plages. Tous les guides de voyages en font l'éloge et donc un lieu de passage indispensable au cours de votre city trip.

Elles ne sont pourtant pas idylliques loin de là. Les plages du centre sont noires de monde en été (un peu comme sur la côte d'azur), les touristes sont alignés sur des transats, serrés comme des sardines et pressés comme des citrons (commandez un coca vous verrez le prix).

En plus la mer est sale (celui qui veut se baigner sur les plages "Gordon" ou "Hilton" devra le faire au milieu de sacs en plastiques et autres détritus déversés dans la mer et qui, par vents et marées, arrivent sur ces plages). Non, vraiment, pour ceux et celles qui voyagent un peu, les plages de Tel-Aviv ne sont pas les plus merveilleuses. En aucun cas pour y être répertoriées dans le top 10 des choses incontournables à faire à Tel-Aviv.

La seule plage qui mérite le détour se situe au nord de Tel-Aviv (Hof Hatsuk). L'entrée est payante. Mais là, on y est bien: il y a plus d'israéliens et moins de touristes, plus d'espace, de confortables transats. La mer y est un peu plus agitée donc idéal pour le surf.

Le nouveau port de Tel-Aviv (Namal)

Tel-Aviv a été historiquement influencée par la culture européenne (par ex. le style architectural Bauhaus) et moyen-orientale. C'est ce qui en fait son charme.

C'est pourquoi nous n'aimons pas le nouveau port de Tel-Aviv. Ce lieu soi-disant incontournable dénature la ville. Royaume de la consommation, tout y est faux et sans charme. A éviter à tout prix.